Terre Loire, muséographie

AM+CT a coordonné les aménagements muséographiques et scénographiques de l’installation de l’oeuvre de Koîchi Kurita à Notre Dame des Neiges.

Koîchi Kurita collecte depuis des années des échantillons de sol révélant l’extraordinaire diversité des territoires qu’il arpente. Que ce soit au Japon ou dans le Val de Loire, l’artiste par sa démarche veut montrer la richesse tout autant que la fragilité des sols qui nous nourrissent. Le résultat, épuré, esthétique, nous sensibilise à sa démarche.

AM+CT a coordonné pour le Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche la réalisation de l’ensemble des aménagements pour permettre l’installation de l’œuvre par l’artiste, des repérages sur place avec l’artiste jusqu’aux livraisons des travaux par les entreprises mobilisées, en passant par les plans d’exécution des mobiliers en collaboration avec Astrid Hyvernat, architecte.

Inaugurés le 7 juillet 2018, l’œuvre et les aménagements muséographiques ont vocation à rester de manière pérenne sur le site de Notre Dame des Neiges à Saint-Laurent-les-Bains, aux confins de l’Ardèche et de la Lozère, d’Auvergne-Rhône-Alpes et d’Occitanie, sur la ligne de Partage des Eaux Méditerranée Atlantique et sur le Chemin de Stevenson .

Le Partage des Eaux, parcours artistique

Coordination technique de Partage des Eaux, un parcours artistique dans les Monts d’Ardèche produit par le Parc Naturel Régional.

Le Parc Naturel Régional est un territoire passionnant, complexe, multiple, aussi bien par la diversité des femmes et des hommes qui l’habitent et le font vivre au quotidien, du nord au sud, de la Montagne au piémont cévenol que par la diversité des paysages et des géologies qui le composent.

Terrain d’une attractivité nouvelle, le Parc doit se construire constamment en tant que territoire de projet et de vie, tout en étant à l’écart des grands axes de circulation et d’échanges économiques.

La découverte de la grotte Chauvet-Pont-d’Arc et plus encore, l’ouverture récente de sa restitution, la Caverne du Pont d’Arc, ont accentué encore ce décalage en renforçant l’attractivité touristique du secteur des Gorges de l’Ardèche.

Loin d’être un frein, cette opportunité touristique doit être mise à profit pour créer du lien entre les différents territoire de l’Ardèche et renforcer l’attractivité du territoire du Parc.

A partir de ce constat, le Parc a développé l’idée d’un projet artistique d’ampleur internationale en invitant des artistes contemporains de grande renommée à venir sublimer le territoire pour le mettre en valeur.

Le choix de la ligne de partage des eaux Atlantique – Méditerranée s’est imposé comme fil conducteur pour le développement d’un parcours artistique et culturel pérenne et s’appuyant sur les richesses culturelles et naturelles du territoire.

Atelier Muséographique a assuré depuis l’été 2015 la coordination technique de l’opération aux côtés des équipes du Parc chargées de la maîtrise d’ouvrage, de la production artistique et de l’Atelier Delta chargé de la direction artistique. Pour cela, nous sommes intervenus de manière très étroite pour repérer les sites, analyser et vérifier la faisabilité des projets des artistes, des designers, des paysagistes impliqués. Tout cela pour être en mesure ensuite d’esquisser les budgets, établir les cahiers des charges et les plannings prévisionnels, coordonner la mise en œuvre.

Un projet exceptionnel et passionnant. Une expérience humaine et professionnelle unique et trois belles années d’efforts intenses.

Commanditaire : Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche

Artiste en repérage

Diagnostic culture en Val'Eyrieux

Diagnostic de la culture en Val’Eyrieux pour le compte du Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche et de la Communauté de Communes.

Dans le cadre de sa nouvelle charte, le Parc naturel régional des Monts d’Ardèche vise, à travers ses orientations patrimoniales et culturelles, à mieux répartir l’offre sur l’ensemble du territoire. Pour cela, il accompagne notamment les intercommunalités le souhaitant dans la réalisation de diagnostics culturels intercommunaux. Ces diagnostics ont vocation à permettre aux territoires d’affirmer de manière durable leur positionnement en matière culturelle et patrimoniale, et de mettre en œuvre leurs actions par le biais d’un schéma directeur décliné dans un programme détaillé.

Atelier Muséographique Cultures et Territoires a été retenu pour effectuer ce diagnostic. Les principaux objectifs sont par exemple d’aider les intercommunalités à agir de manière pertinente, en complémentarité des autres politiques publiques, de repérer sur les territoires les expertises présentes, d’identifier les faiblesses et d’y remédier et de trouver une cohérence pour l’ensemble du territoire Parc par une intervention efficace en faveur de la culture à l’échelle supra-communautaire.

L’enjeu majeur est de faire en sorte que le développement culturel soit un facteur de réussite des projets de développement du territoire.

Pour cela, l’Agence analyse les données existantes et effectue un travail d’enquête de terrain auprès des acteurs. Nous établissons pour chaque discipline, chaque esthétique, une photographie dynamique de la situation. De la manière la moins cloisonnée possible, nous animons avec les acteurs une réflexion de positionnement du territoire et de la collectivité. Ce travail, réalisé de la manière la plus participative possible, doit permettre aux élus et aux techniciens de Val’Eyrieux, à leurs partenaires, de définir, dans les meilleures conditions possibles, un projet culturel de territoire.

Commanditaire : Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche

Le Cheylard en Val'Eyrieux

Caverne du Pont d'Arc : interprétation des paysages de l'Ardèche méridionale

Interprétation des paysages Ardèche MéridionaleCoordination de la conception d’une table d’interprétation du paysage de l’Ardèche méridionale. Commanditée par 2000 Vins d’Ardèche, cette table est implantée sur le site de la Caverne du Pont d’Arc à proximité de l’entrée de la restitution.

Au-delà de la restitution de la grotte Chauvet et des outils de compréhension de la culture aurignacienne qui l’accompagnent, les publics bénéficient sur le site d’une vision panoramique sur un paysage majestueux : gorges et plaine de l’Ardèche, garrigue et plateaux calcaires, Cévennes, Montagne Ardéchoise…

La table leur offre une lecture du paysage identifiant les différents territoires de l’Ardèche en insistant notamment sur les savoir-faire et les productions de qualité dans le domaine de l’agro-alimentaire. Elle est conçue pour 2000 Vins d’Ardèche en partenariat avec Ardèche le Goût et les acteurs de la Caverne du Pont d’Arc.

Animation et coordination du projet, recherches iconographiques et documentaires, pré-maquettage, écriture.

Commanditaire : 2000 Vins d’Ardèche

Table d’interprétation, Caverne du Pont d’Arc © Pic Bois / Morgane Clemente

Étude d'opportunité pour Champagnole Portes du Haut Jura

Champagnole (Jura) est une cité industrieuse et commerçante aux portes du Haut-Jura. Au cœur d’un territoire riche en ressources patrimoniales naturelles et culturelles, la communauté de communes des Portes du Haut-Jura s’interroge sur la stratégie à adopter en matière d’attractivité touristique.
En partant de l’histoire industrielle du territoire et singulièrement de l’histoire de l’entreprise Jouef, Atelier Muséographique Cultures et Territoires associé à l’agence Atelier Bleu explore les pistes d’action possibles pour faire du territoire de la communauté de communes une destination de tourisme culturel reconnue, pour identifier Champagnole et sa région comme un bassin économique dynamique, pour connaître, préserver, valoriser l’héritage de Jouef et de manière plus générale l’histoire industrielle du territoire.
L’agence intervient en co-traitance sur le volet culturel et patrimonial de la réflexion : événements, programmation au long cours, création d’équipement potentielle. Toutes les hypothèses sont à l’étude pour faciliter la décision par les élus.
Commanditaire : Communauté de communes des Portes du Haut-Jura

Laissez-vous Comté, une expo savoureuse

Colonne et pyramide de bouteillesConception et réalisation de l’exposition « Laissez-vous Comté », exposition itinérante présentée au Pavillon des Cercles à Arlay (Jura) jusqu’au 31 décembre 2014.
Exposer sur une aire d’autoroute ? Quelle drôle d’idée… Pas dans le Jura. A Arlay, sur l’A39, le Pavillon des Cercles est un centre de conférences et d’expositions animé par Jura Tourism. Il est doté d’une architecture originale inspirée des projets de Claude-Nicolas Ledoux à la Saline Royale d’Arc-et-Senans.
C’est dans ce cadre somptueux que le Comité Interprofessionnel du Gruyère de Comté (CIGC) a choisi de présenter pour la première fois sa toute nouvelle exposition itinérante consacrée au Comté AOP : « Laissez-vous comté, une expo savoureuse ».
L’Atelier Muséographique Cultures et Territoires a conçu le parcours de visite et a coordonné la réalisation de l’exposition en étroite collaboration avec l’équipe du CIGC.
Textes, mobiliers spécifiques, audiovisuels, restitution animalière ou atelier sensoriel, … « Laissez-vous Comté » revisite le processus de fabrication du Comté AOP, premier fromage d’appellation français en production. Elle ouvre également une porte sur les Routes du Comté, à la découverte du massif du Jura, de ses terroirs, de ses paysages et invite à la visite de la Maison du Comté, à Poligny.
Surface : 100 m2
Commanditaire : Comité Interprofessionnel du Gruyère de Comté

Partenaires : Artplatz, La Romaine, Chien Jaune, Bérenger Lecourt, Marc Perrey.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Film sur la restauration de la poêle, Grande Saline de Salins-les-Bains

Film documentaire conçu en 2012 pour restituer le chantier expérimental de restauration de la dernière poêle à sel de France dans la Grande Salins. Production, écriture du scénario et du script, suivi de la réalisation avec Marc Perrey, vidéaste. MTCC/Ville de Salins-les-Bains.

Ce film documentaire de 13 minutes retrace le travail minutieux mené par des spécialistes pour sauvegarder la poêle de la Grande Saline, dernier spécimen du genre. Il met en lumière l’originalité d’un tel chantier et explique la complexité des paramètres à coordonner pour mener de front cette restauration.
Suivi par l’équipe des MTCC, le chantier a duré de 2007 à 2010 et a nécessité l’intervention d’une pléthore de spécialistes : Laboratoire de Recherche des Monuments Historiques de Champs-sur-Marne, Simon Buri, architecte maître d’oeuvre, Olivier Morel, restaurateur agréé spécialiste des objets en métal, la SOCRA, spécialisée dans le traitement des ouvrages patrimoniaux en métal et la société Toitures de Franche-Comté, qui est intervenue pour soulager la charpente de la poêle, parmi d’autres.
L’analyse du métal de la poêle a nécessité la mise en oeuvre de techniques archéologiques, avec la pose d’une nacelle en son sein afin d’effectuer des prélèvements. Dans un premier temps, les experts se sont demandés s’ils devaient intervenir sur le métal oxydé par le sel. Finalement, la solution choisie a consisté à consolider l’ensemble sans restaurer le métal. L’ensemble s’affaissant, il fallu renforcer les poutres d’appui, notamment en créant des fondations inexistantes jusqu’alors.
De même, une charpente de confortement en bois, inspirée des techniques navales, a été installée sous la poêle pour la soutenir, et ainsi éviter son affaissement inéluctable. Enfin, la plupart des suspensions métalliques, érodées, ont du être changées et des crochets retenant les bords de la poêle, spécialement conçus pour l’occasion, ont du être installés.
Aujourd’hui, si la rénovation est terminée et l’intervention quasi-invisible aux visiteurs, le film permet, par la qualité des témoignages, de faire comprendre au grand public la complexité du chantier et son caractère exceptionnel.
p_IMG_4258
 
 

La verrerie-cristallerie La Rochère

Nous avons accompagné l’entreprise La Rochère dans la création d’un parcours de visite de la Verrerie-Cristallerie. Il s’agissait d’une mission d’assistance à la maîtrise d’ouvrage auprès de l’entreprise.

L’activité de l’usine remonte au 15ème siècle et associe encore aujourd’hui les techniques les plus modernes à un savoir-faire exceptionnel de soufflage du verre entre les mains de maîtres-verriers au long parcours de formation.
Soucieuse de faire connaître la richesse de son patrimoine, l’entreprise se visite depuis des décennies et présente de longue date l’une des meilleures fréquentations de Franche-Comté. La direction a souhaité mieux accueillir les publics en créant un parcours de visite de l’usine et en renouvelant l’exposition permanente. Nous avons réalisé l’étude de définition et la programmation chiffrée du parcours. En parallèle, nous avons accompagné l’entreprise dans la recherche de partenariats techniques et financiers.
Outre les études, le conseil et l’aide à la décision, nous avons assuré le suivi de réalisation des nouveaux outils d’interprétation de l’atelier de verre soufflé à la main.

2009-2012